Mes films

MES RÉALISATIONS, PROJETS DE RECHERCHE...

J'ai écrit, réalisé et tourné, une dizaine de courts métrages (entre 5 et 15 minutes) et deux moyens métrages (30 à 40 minutes).

Mon moyen métrage tourné en 2014 "Ne reviens pas du Paradis" à été sélectionné dans une vingtaine de festivals internationaux et reçu 15 récompenses.

Mon dernier moyen métrage (Juillet 2020) est en pos-production, il sera terminé fin septembre 2020 et démarrera sa "carrière" en festival.

Je considère le court métrage comme un moyen d’exploration et d'expérimentation qui me permet de traverser les trois phases d'élaboration d'un film : l'écriture (le scénario), le tournage (filmage), le montage.

TON CORPS, MON ÂME   Teaser
00:38
Le Cyclope - Court métrage - Bande annonce
01:43
Le Cyclope - Court métrage de 15 minutes Production LUCIDE-Prod Moyens techniques LUCIDE-Prod Avec : Fleur Monharoul (Pauline) Anthony Bertaud (Tony) Samuel Découx (Sam) Ingénieur du son : Alain Brasseur Un film écrit, réalisé et tourné par : Francis Frenkel Premier assistant Réalisation : Sébastien Casanova Musique : LOW (titre de la bande annonce : Anon) Le Cyclope est un drame social qui relate un épisode dans la vie du jeune couple formé par Pauline et Tony. L’action se déroule à Nantes, mais il pourrait s’agir de n’importe quelle cité européenne tant la caméra gomme les spécificités de la ville pour centrer son histoire autour du drame contemporain vécu par les deux jeunes héros. Le réalisateur a souhaité nous montrer la fissure d’un couple sur fond de crise, de chômage et de désœuvrement urbain. Tony est un garçon désenchanté, jeune ouvrier sans travail, il passe ses journées à traîner sa solitude et sa tristesse de bar en bar, cigarette après cigarette en attendant Pauline, sa petite amie caissière. La communication entre les deux êtres ne passe plus. Pauline vit, elle est dans la lumière ; Tony se traîne dans un univers terne et grisâtre. Entre les deux jeunes gens, les échanges conduisent à la dispute, à l’incompréhension. D’amertumes en désillusions ; la crise s’est enracinée dans leur histoire. Le Cyclope c’est le récit d’une cassure, de la fin d’un épisode dans la vie de deux êtres qui un moment furent en accord mais ne le sont plus. Chacun suit sa route : Pauline portée par l’ambition d’une vie meilleure, Tony immobile dans son désespoir, dans la médiocrité d’un présent qui efface jour après jour toute possibilité de s’en sortir. C’est l’histoire d’une jeunesse européenne dont certains peu formés, peu préparés à la misère sociale qui les entoure se meurent d’ennui et de tristesse tandis que d’autres comme Pauline veulent se battre et saisir toute chance d’être heureux. Alors que Tony se résigne à une existence désenchantée, Pauline se laisse ravir par une aventure qui l’embellit en même temps qu’elle l’éloigne de son compagnon. Inévitablement les routes les séparent, les rêves de l’un semblent incompatibles avec la résignation de l’autre et des choix, douloureux s’imposent. L’incompréhension de Tony saura-elle venir à bout du désir de Pauline de vivre à tout prix son aventure quitte à mentir et à perdre celui qu’elle aime ? Le réalisateur a choisi de jeunes comédiens talentueux pour incarner ses personnages, la jeunesse des traits retire au récit toute lourdeur et fait basculer le drame dans la fable contemporaine, révélant par sa mise en scène et son découpage les pans d’une histoire qui pourrait être la nôtre. Remerciements à : Xavier Valain - Le café "Les sales gosses"